English French Dutch Spanish German Russian Italian Portuguese Portuguese Danish Greek Ukrainean Chinese Polish Korean
Logo Slogan_French

Glossaire

Les sucres sont transformés en acide lactique en présence de bactéries lactiques (lactobacillus, bacillus) et en milieu anaérobie. Le résultat peut désirable et souvent lié à une infection il convertit les sucres et acidifie la bière.
Le lactose, étymologiquement sucre de lait est un glucide que l’on retrouve dans le lait.
Généralement utilisé pour la fabrication des stouts, le lactose confère une certaine douceur à la bière.
De l'allemand « lagern » qui signifie « entreposer ». C'est le nom commun des bières de la famille de fermentation basse. Le terme lager désigne également un sous-type de bière blonde, douce et aromatisée. La famille des lagers constitue la plus populaire au monde et comprend notamment les pilsners.
Terme donné à la période de garde que subit une lager après sa fermentation primaire. Lors de cette garde d’une quinzaine de jours, la température du liquide est abaissée près du point de congélation ce qui permet une clarification naturelle du produit et se résulte en un goût franc et pure.
Bière spécifiquement belge, fabriquée à partir d'un moût sucré et issue d’une fermentation spontanée. Le lambic constitue, en quelque sorte, le style de bière le plus vieux du monde que l’on rencontre toujours dans le commerce. Sa méthode de fabrication précède l'invention du froid industriel et les travaux de Pasteur sur les levures et la fermentation. Le lambic bénéficie d'uneappellation contrôlée depuis 1965. Il doit être composé de 70 % de malt (pouvant être d’orge ou d’escourgeon), 30 % de froment (blé tendre) non malté et du houblon suranné. Une fois fermenté, le lambic bénéficiera d’un vieillissement en tonneau de chêne d’une durée minimum d’un an pouvant aller jusqu’à six ans dans certains cas.
Opération consistant à cultiver de la levure et la faire proliférer en la mettant en conditions dans un peu d'eau tiède sucrée ou bien du moût à bonne température.
Champignons ascomycètes (une classe de champignons supérieure, le genre le plus important étant les saccharomyces) qui produit la fermentation alcoolique des solutions sucrées ou qui fait lever les pâtes farineuses. À chaque type de fermentation (haute ou basse) correspond un type de levure :
- les levures hautes (saccharomyces cerevisiae) sont actives à des températures de 15-25 °C et montent à la surface du moûten fin de fermentation. Elles sont utilisées pour le brassage des bières de type ale. 
- les levures basses (saccharomyces carlsbergensis ou uvarum) sont actives à des températures de 0-14°C et se déposent au fond de la cuve. Elles sont utilisées pour le brassage des bières de type lager.
Lie
La lie est un dépôt qui se forme au fond de la bouteille quand son contenu a refermenté. Pour les bières, il s’agit d’un dépôt de levure.
Bière commune qui titre un degré d'alcool plus élevé que les bières régulières (généralement au-dessus de 5 %, communément 6 %).
Loi promulgée en 1516 par le Duc Guillaume IV de Bavière stipulant que seuls malt, houblon, eau et levure ne peuvent être utilisés pour la fabrication de la bière.
Résultat de la première distillation, le low wine titre environ 21%. Ce low wine sera distillé à son tour pour produire un alcool qui va titrer entre 65 et 70%
(Act promulgué en 1788): Par cette loi, les distilleries écossaises étaient obligées de donner un préavis de 12 mois pour exporter leur whisky à destination de l'Angleterre. Cette loi eut de terribles conséquences sur l'économie de l'Ecosse. Voir l'histoire des distilleries.
La lupuline est la poudre jaune que l'on extrait des cônes de houblon femelles. C'est elle qui donne à la bière son amertume et son arôme.
Loading