English French Dutch Spanish German Russian Italian Portuguese Portuguese Danish Greek Ukrainean Chinese Polish Korean
Logo Slogan_French

Glossaire

Collectioneur d'objets ayant un rapport avec le monde de la bière. capsules, étiquettes, sous-bocks, verres, bouteilles, anciennes plaques émaillées, coupe-mousses, affiches, objets insolites...
La tête de soutirage est la pièce de raccordement qui se monte sur le fitting du fût. Elle reçoit aussi bien la conduite à bière que la conduite du gaz propulseur.
Ce sont des substances d'origine organique que l'on trouve dans pratiquement tous les végétaux, caractérisées par leur astringence (sensation de dessèchement en bouche).
Sensation d'astringence de la bière, qui paraît sèche en bouche. Cette sensation se retrouve souvent dans des bières très amères.
Dépôts de sels minéraux (essentiellement du carbonate de calcium) dans la conduite à bière; ils entravent le nettoyage et favorisent le développement des micro-organismes.
La teneur en alcool s'exprime généralement en pourcentage (%) d'alcool par volume. À ne pas confondre avec le nombre de degré (ex.: 5°) qui est une autre unité. Plus une bière est dense, plus elle a de chances d'être riche en alcool. C'est en effet par la transformation des sucres fermentescibles qu'une bière atteindra son degré final d'alcool par volume.
6.5 % vol alc : la teneur en alcool d’une bière doit légalement être exprimée en pourcent volume alcool. Dans le cas présent, la bière blonde de Warsage contient 65 ml d’alcool (éthanol pur) pour 1.000 ml, soit 1 litre de bière. Sachant que la densité de l’alcool est de 0.7982 gr/ml, qu’une bouteille de Warsage blonde fait 75 cl ( ¾ de litre donc), que vous pesez 80 kg (dont 73% d’eau) et que 0.5 gr d’alc/ litre de sang ne peut être dépassé, vous ne pourrez en déguster qu’une bouteille si vous devez prendre le volant !
Le test à l’iode permet de contrôler l’avancement du brassage. C’est à dire la bonne conversion de l’amidon en sucres fermentescibles. Pour ce faire il suffit de prélever un échantillon du moût et d’y ajouter de l’iode. Si la couleur de l’iode change alors le moût est prêt pour passer à l’étape suivante (filtration) sinon il faut continuer le brassage pour conversion.
Se dit d'une bière qui fortifie et désaltère. Une bière tonique contient des matières azotées.
Métier, commerce, atelier du tonnelier (celui qui fait ou répare des tonneaux); ensemble des objets qu'il fabrique.
Cette opération consiste à griller les grains de malt pour leur donner une saveur et une couleur particulière à la bière.
Consiste à faire griller à haute température les grains de céréales précédemment germés, afin de réaliser le malt qui servira à la bière. Cette opération est aussi appelée touraillage.
Consiste à faire chauffer le malt vert afin d'arrêter la germination et de l'assécher.
Tour surmontée de cheminées d'aération servant au touraillage.
Une tourie ou dame-jeanne ou bonbonne est une grosse bouteille le plus souvent en verre, souvent protégée par de l'osier tressé à même la paroi et servant à la conservation et au transport de boissons (alcools, acides, etc.). De forme sphérique, aplaties à la base, elles sont surmontées d'un goulot d'environ 50 mm de diamètre. Leur contenance va de 5 à 50 litres environ. Beaucoup de brasseurs amateurs utilisent ces conteneurs en guise de fermenteur en plaçant un barboteur sur le bouchon.
Siphon en plastique équipé d'un tuyau avec robinet qui permet grâce à la surpression dans la cuve, d'aspirer la bière par le haut de celle-ci et de procéder au soutirage de la bière sans que le dépôt du fond de la cuve ne soit aspiré.
Il n'existe plus que 6 marques de bières trappistes en Belgique. Il s'agit de Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle, Westvleteren et Achel. En effet les bières trappistes bénéficient depuis 1997 d'une protection légale en portant l'inscription "authentic trappist product" qui garantit l'authenticité du produit. Les conditions à remplir pour une bière trappiste sont très sélectives et c'est donc pour cela qu'il n'en existe plus beaucoup. La bière doit être fabriquée au sein même d'une abbaye cistercienne et sous contrôle de la communauté monastique. Les bénéfices sont reversés à l'abbaye et à des actions sociales.
Le trempage consiste à humecter le grain d'orge avec de l'eau pendant environ quarante heures afin de provoquer la germination.
L'appellation « triple » ou « tripel » est historiquement employée dans le monde monastique belge pour désigner la bière d’abbaye dont la force est bien supérieure à la bière de référence (la blonde). Les brasseurs jouent sur la quantité des matières premières (principalement sucres et malts) pour réaliser une bière plus complexe et plus alcoolisée. Ainsi une bière triple a une robe blonde à dorée, titre entre 7 et 10% d'alcool et offre une complexité de malt, d'alcool et de houblon.
Cette mention figure fréquemment sur les étiquettes des bières. Elle désigne une bière qui a subi 3 processus de fermentation, la fermentation primaire, la fermentation secondaire puis une refermentation en bouteilles. Autrement dit toutes les bières refermentées en bouteilles sont des bières de triple fermentation.
Caractéristique naturelle des bières non filtrées (comme les bières blanches). Le trouble est causé par des résidus protéiniques, des résidus de résines de houblon, les tanins. Il apparaît au moment où le brasseur refroidit le moût.
Verre dont la forme rappelle celle d’une tulipe. On dit un verre tulipe. Plusieurs brasseries ont adopté cette appellation pour la forme de leurs verres. Ils existent avec ou sans pied. Les exemples les plus probants sont, pour les verres sans pied, le Guinness, et pour les verres à pied, les Chouffe.
En plus de concentrer les arômes, un verre tulipe permet d’obtenir un bon collet de mousse tout en créant des sensations visuelles et olfactives intéressantes. Son corps est bulbeux et son sommet évasé permettant ainsi d’obtenir et de conserver le collet. Il est recommandé pour le service des ales écossaises et belges, les barley wines et autres bières aromatiques.
Loading